Presse

La pièce Destinée dans La Nouvelle République

Rien n'arrête la création !

L'exercice est devenu " classique " depuis quelques semaines : les musiciens, du soliste à l'orchestre symphonique, pour rompre l'isolement, continuent de jouer en vidéo. Pour sa troisième saison, l'orchestre tourangeau Mus'echo, qui réunit une trentaine de musiciens amateurs sous la direction de Laurent Miscopein, avait programmé pour le printemps des concerts avec, au programme, des œuvres romantiques, son répertoire de prédilection.

Mais voilà... Il a fallu tout annuler. Habitués à partager la musique et l'amitié, les instrumentistes de Mus'echo, privés de concerts et de répétitions, se sont retrouvés autour de la création de " Destinée ", du jeune compositeur Guillaume Bodin.

Chacun, casque sur les oreilles, téléphone portable pour se filmer, s'est enregistré chez lui, dans une cave au milieu des tonneaux, devant son aquarium, sa bibliothèque, sa cible de fléchettes ou brandissant, dans sa chambre, durant les silences, des "restez chez vous" en plusieurs langues. 

Après mixage, les voilà tous réunis et " Destinée " promène les états d'âme de son hautbois dans des paysages d'orchestre entre rêve et mélancolie, espoir et fatalité. Et toujours, jouant dans des couleurs tonales, des leitmotiv, dans un langage marqué par le Romantisme, l'imagination de l'auditeur est sollicitée, comme par la musique d'un film intérieur que chacun est invité à imaginer. " J'aime raconter une histoire avec la musique, offrir un support à l'imagination " confie Guillaume Bodin car, qu'il compose ou enseigne à ses élèves en collège, un même désir l'anime : " Placer l'auditeur au cœur même de la pièce ".

A voir sur www.mus-echo.org

 

Lien vers l'article: https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/rien-n-arrete-pas-la-creation 

La Nouvelle République, Philippe Haller, publié le 15 Mai 2020

La pièce Destinée dans le Ouest-France

Musiques. Ses concerts annulés, l'orchestre du Chemillois se rattrape sur Internet

Confinés chez eux, Guillaume Bodin et son orchestre s'emparent d'Internet. Le jeune compositeur originaire de Chemillé-en-Anjou fait jouer sa création pour la première  fois.

Le confinement a bouleversé le calendrier de Guillaume Bodin et de son orchestre symphonique, Mus'echo. Après l'annulation de leurs concerts prévus fin mars, ils se rattrapent sur Internet et sur Youtube.

Ce devait être la création musicale de Destinée, une pièce composée l'an dernier par l'étudiant en musicologie à Tours (Indre-et-Loire). La première fois aura été virtuelle." C'est la première fois aussi que je l'entends en dehors des répétitions ", sourit le compositeur de 21 ans, originaire de Chemillé-en-Anjou.

 

Une bande-son comme chef d'orchestre 

Les quinze musiciens, dont Guillaume Bodin au violon, ont suivi depuis chez eux le clic d'un métronome et une bande-son préenregistrée.

Le tout a été monté dans une vidéo de 5 min 37." Il y a eu quelques contraintes, comme le nombre de musiciens et l'absence de chef d'orchestre. On a dû faire des arrangements et réorchestrer ", poursuit-il. Mais le résultat est à la hauteur de ses espérances.

 

Lien vers l'article: https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/cholet-49300/musiques-ses-concerts-annules-l-orchestre-du-chemillois-se-rattrape-sur-internet-6823625

Ouest-France, Brice BACQUET, publié le 3 Mai 2020